Il paraît que je devrais éviter l’utilisation d’un déodorant ordinaire ! Avant de rentrer en mode panique, lis ce qui suit. Ce n’est pas une fatalité, car il existe des alternatives naturelles, bien plus saines pour moi, toi, nous et notre petite planète. L’une d’elle serait de faire ses recettes soi-même! « La belle affaire ! » – dis-tu. Mais est-ce que c’est compliqué ? Est-ce que je peux le faire ? Par quoi je commence ? Et surtout, comment faire ? Pour faire taire ces questions, j’ai rassemblé des recettes simples, efficaces et composées de un à cinq ingrédients naturels.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, une petite mise en contexte s’impose.

Si tu veux voir directement les recettes -> C’est par ici !

Petites mises en garde

Tout d’abord,  l’application. Dans cet article, je présente des produits naturels à faire soi-même. Ils impliquent une application avec les doigts. Si cette idée te révulse, il est préférable de te tourner vers les produits de ton magasin naturel.
Enfin, le conditionnement. Les recettes avec de la cire sont adaptées pour une mise tube (comme celui du magasin) mais la texture est différente. De plus, il se peut que les grosses chaleurs fassent fondre le produit, qu’il s’échappe du contenant, jusqu’à créer un mini désastre. C’est pourquoi, une valeur sûre de conditionnement est le pot. Le premier que tu trouves : pot de confiture ou d’une ancienne crème.

Pourquoi faire son déodorant maison ?

Les cosmétiques du commerce sont malheureusement faits de produits pas toujours très sains. Voici cinq raisons pour lesquelles tu ne devrait plus utiliser un déodorant du commerce. La plus flagrante est la présence d’aluminium. Quand on sait que l’Organisme Mondiale de la Santé a fixé la concentration maximale autorisée à 0,2 mg/L d’eau, puis que, nous n’avons pas la moindre idée des quantités avec les quelles nous sommes quotidiennement en contact. Avouons qu’il soit normal de chercher à restreindre le plus de sources possibles.

Encore une fois, pas de panique, il existe des options saines, naturelles, efficaces et à la portée de tous.

Rayon des déodorants dans une pharmacie

Dans une optique zéro déchet, les options aux produits du commerce seraient :

  • s’en passer (un peu extrême, j’éviterais… Sauf, si tu as la chance et le privilège d’avoir la transpiration qui sent la rose, ou que tu transpires peu). En tout cas, ce n’est pas mon cas.
  • trouver une version sans emballage, c’est à dire sous forme solide
  • acheter le produit en en vrac, lorsque c’est disponible
  • encourager des compagnies ayant les mêmes valeurs que toi. Celles qui privillégient des ingrédients sains, sans tests sur les animaux, sans gaspillage d’eau, utilisant des contenants recyclables ou réutilisables, locales ou à vocation sociale …  Vas-y avec tes valeurs
  • enfin, une solution, que j’aime,  est de préparer sa propre recette

Je te prouve, dans pas long, qu’il est possible de faire soi-même, sans te que ce soit compliqué : avec des recettes allant de 1 à 5 ingrédients. Mais d’abord, voici comment j’en suis venue à préparer mon déodorant et quels sont les critères que j’ai tenus à respecter.

Si ça t’intéresse, tu peux consulter l’article Pourquoi faire soi-même ses produits.

Accès direct aux recettes -> C’est par ici !

La démarche quand on veut faire soi-même

Je ne sais pas toi, mais quand je cherche une recette (qu’il s’agisse d’un dessert, d’un produit maison, d’un bricolage…) je « fouille » la toile à la recherche de LA bonne.

C’est assez long. Puisque j’ai l’attention d’un poisson rouge, je finis par parcourir une pléiade d’articles et de blogues. Si par malheur, je bifurque sur YouTube alors c’est fini ! Je me retrouve prise dans une faille spatio-temporelle dans laquelle j’enfile les vidéos sur le sujet, mais surtout sur d’autres totalement en dehors de mon but initial … Et passent les heures … Quelqu’un se reconnaît?

Bref, au fil du temps, j’ai mes sites chouchous. Dans cet article, je concilie des recettes pas juste populaires, mais surtout efficaces issues de blogues très connus.

Ma petite histoire de déo

Passer d’un déodorant du commerce à une version naturelle ne s’est pas fait du jour au lendemain, ni sans douleur, ou plutôt sans odeur. La barre est haute :

  • je transpire beaucoup,
  • l’été je me change régulièrement, même l’hiver, lorsque je dois faire des présentations ou participer à de réunions (stress quand tu me tiens !)
  • sans compter le fait, que je me rends à vélo au bureau
  • de plus j’essaie de faire régulièrement du sport.

Avant de trouver ce qui fonctionne pour moi, j’ai pué comme un putois, j’ai maudit ma démarche au point de parfois revenir en arrière. Mais j’ai une grande obsession, à la limite de l’orgueil. Je me suis accrochée et j’ai fini par me sevrer des produits standards.

J’ai commencé de façon radicale, avec uniquement du bicarbonate, alternant d’une journée à l’autre avec du jus de citron. J’ai rapidement préférer me tourner vers des produits naturels de compagnies qui rencontrent plusieurs de mes critères (ingrédients naturels, soucis de l’environnement, fabrication locale…)

Tout bon magasin bio ou d’alimentation naturelle se doit de proposer des options aux produits standard du commerce. Sinon, il suffit de magasiner directement en ligne.

Par la suite, parce que ça me tentait, que j’aime fabriquer des produits, j’ai testé des recettes maison. Ma préférée est la se trouve plus bas dans cet article.

Allez c’est parti, trêve  de bla bla.

Les recettes

Dans cet article, j’ai voulu rassembler les recettes les plus populaires que j’ai trouvé en ligne. Je te les présente selon les critères suivants :

  • elles doivent être faites d’un minimum d’ingrédients. J’y vais en deux actes : les recettes de 1 à 2 ingrédients, puis celles avec moins de 5 ingrédients
  • les ingrédients doivent être naturels et faciles à trouver
  • la préparation doit être adaptée pour des débutants, en plus d’être rapide, et ne demander que du matériel qui se trouve déjà dans la cuisique
  • bien évidement, le résultat doit être efficace, facile à transporter et se conserver à température ambiante
  • le produit ne doit pas empêcher la transpiration, car même si on la déteste, elle est nécessaire au fonctionnement harmonieux du corps

L’application de toutes ces recettes se fait aux doigts ou à l’aide du dos d’une cuillère, en massages circulaires.

L’ajout de la cire permet la mise en tube. Astuce : nettoie à l’eau très chaude et au savon, ton tube du commerce (une fois terminé) et rempli le avec la recette à base de cire. Attention, malgré la présence de cire et selon la température ambiante, certaines recettes peuvent fondent. Des essais sont nécessaires. C’est pourquoi la mise en pot est recommandée, histoire d’éviter tout dégât.

Recettes de 1 à 2 ingrédients

Le bicarbonate de sodium

J’ai arrêté de compter le nombre de blogues, chaînes YouTube ou comptes Instagram qui décrivent les mérites du bicarbonate (bicarbo pour les intimes). C’est tellement une star des produits naturels ! Je te recommande le compte Instagram Bicar&co et son site Web (frais, ludique, coloré, inspirant et utile).

Pot de bicarbonate de sodium et une plante verte

Photo : MimiK

Le meilleur déodorant naturel c’est le bicarbonate ! Il est tellement efficace qu’il entre dans toutes les meilleures recettes faites maison.

Il neutralise les odeurs. De plus, il limite efficacement l’humidité en plus d’absorber la transpiration, sans pour autant la bloquer.   Et oui, il ne sert pas uniquement dans le frigo.

Application :

Mettre l’équivalent de la pointe d’une cuillère dans le creu de la main et appliquer en mouvements circulaires.

Oublions le premier essai, où on en met partout ! Pas de panique, le coup de main se prend vite.

Les peaux sensibles peuvent être victimes d’irritations. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour une recette plus douce, avec de l’argile blanche mélangée à de l’huile de coco.

Le citron

Le citron ne donne pas juste du peps, il est, entre autre, anti-fongique et bactéricide. C’est sous forme d’acide citrique qu’il est parfois intégré dans les produits et recettes naturelles. Mais pourquoi ne pas tout simplement utiliser la version de base ?

Citron, lime et cactus

Photo : MimiK

Application

Passer un quartier ou une rondelle de citron directement sur les aisselles. Laisser sécher quelques seconde et hop, la journée continue. En gardant votre quartier au réfrigérateur, il durera très longtemps. Petit plus :  le coté frais permet de resserrer les pores à l’application.

Pour la petite histoire, j’en utilisais quand j’étais ado, car j’étais trop cheap pour m’acheter du déo, quand le tube que ma maman m’achetait était vide. Avoir su, je m’en serais tenue au citron…

L’huile de coco

Surprenant ! Pourtant, l’huile de coco a des propriétés anti-bactériennes, détruit les odeurs, en plus d’être hydratante et apaisante. Sous les latitudes tempérées, elle est reste solide, c’est pratique si on souhaite l’appliquer comme une crème.

C’est une Option idéale pour les peaux sensibles. Mais, durant l’été ou les périodes de transpiration intense, ce n’est pas fiable à 100%.

Les Huiles Essentielles (HE)

Évidement ! Plusieurs HE présentent les propriétés indispensables pour en faire un déodorant : anti-odeur, anti-fongique, anti-bactérienne …

Bouteilles d'huiles essentielles et fleurs

Pixabay

Parmi tout l’arsenal des HE, la plus efficace reste celle de palmarosa.

Application

Deux gouttes directement sur la peau. L’HE de palmarosa peut être appliquée directement.

Pour les autres, il est recommandé de les mélanger avec une huile végétale neutre (amande, ricin, tournesol, olive…), de l’huile de coco ou encore du beurre de karité.

Attention, certaines doivent être évitées par les femmes enceintes, qui allaitent et les jeunes enfants. Il est important de toujours s’informer.

Les recettes de Consommons Sainement

Recette 1 : Un ou deux d’hydrolats (rose et ou bleuet) versés dans un flacon vaporisateur, mélangés avec une cuillère de bicarbonate de soude.

Recette 2 : Mélanger 6 portions d’huile de coco fondue et 4 portions de bicarbonate (1 portion = 1 cuillère), puis verser dans un pot.

Recettes de 3 à 5 ingrédients

Le mode préparatoire pour toutes les recettes

Faire fondre les huiles et/ou beurres et la cire*
Puis, ajouter les poudres, bien mélanger,
Ajouter ensuite les HE (facultatives) et mélanger
Enfin, verser dans un pot ou dans un tube si la cire est présente et laisser durcir.
Pour aller plus vite, laisser figer au réfrigérateur
Conserver dans la salle de bain.

*Il est possible d’ajouter de la cire (fondue) pour obtenir un déodorant plus solide qui peut se mettre en tube. Ainsi, il sera moins liquide et moins huileux.

La recette de Objectif Zéro Déchet 

50 gr d’huile de coco
50 gr de bicarbonate
40 gr de fécule de maïs
5 gr d’HE de palmarosa et ou de lavande

La recette d’Antigone XXI

Si tu ne connais pas encore Antigone, c’est la star des recettes véganes. Elle est aussi connue pour être THE référence francophone du No-Poo.

100 g. [ 1/2 cup ] d’huile de noix de coco liquide
60 g. [ 1/4 cup ] de bicarbonate de soude (ultra fin)
40 g. de fécule [ 1/4 cup ] ou d’arrow-root
10 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale
10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
Facultatif 10 g de cire végétale

La recette de Luizzati

30g d’huile de coco
40g de bicarbonate de soude
30g de fécule de maïs (Maïzena) ou de fécule d’Arrow root
5 à 10 gouttes d’huiles essentielles selon la puissance des odeurs corporelles (menthe = fraîcheur garantie!)
2 gouttes de vitamine E (optionnel pour la conservation)

La recette pour un tube à bille

Désolée, je ne trouve plus la source, donc j’espère que l’auteure ne m’en voudra pas.

4 cuillère à table d’huile de magnésium ou de lait de magnésie (j’admets qu’on en trouve pas partout…)
1/2 cuillère à table de glycérine
12-20 gouttes d’HE
Facultatif : fécule de maïs

 Les recettes Des Trappeuses

Ce sont mes préférées. De plus, elles passent le test de l’été (pays tempérés), car avec la cire, elles peuvent être mise en tube.

La recette 1 : la crémeuse :

2 c. à s. (30 ml) d’huile de coco
2 c. à s. (30 ml) de beure de karité (ou de cacao ou de coco ou de mangue)
2 c. à s. (30 ml) d’huile d’amande douce
2 c. à s. (30 ml) de cire d’abeille (ou 1 c. à s. de cire de candelilla)
¼ tasse (65 ml) de bicarbonate de soude
¼ tasse (65 ml) de fécule de maïs ou d’arrow-root
10 gouttes d’huiles essentielles

Recette 2

C’est celle que j’utilise et je la conditionne dans un pot. Toutefois, je divise les portions par deux pour le pot illustré ici.

4 c. à s. (60 ml) d’huile de coco
2 c. à s. de cire d’abeille (30 ml) (ou 1 c. à s. de cire de candelilla)*
¼ tasse (65 ml) de bicarbonate de soude, ou d’argile blanche pour les peaux sensibles
¼ tasse (65 ml) de fécule de maïs ou d’arrow-root
5-10 gouttes d’huiles essentielles

Une version de cette recette n’utilise pas de cire, elle est remplacée par de l’huile de coco :
6 c. à s. (90 ml) d’huile de coco
¼ tasse (65 ml) de bicarbonate de soude, ou d’argile blanche pour les peaux sensibles
¼ tasse (65 ml) de fécule de maïs ou d’arrow-root
5-10 gouttes d’huiles essentielles

Pour l’avoir préparée plusieurs fois, elle se fabrique le temps de se préparer un café ! Le plus long : rassembler les ingrédients…

recette du déodorant maison et un pot

Photo : MimiK

Le mot de la fin

Ainsi, voilà plusieurs recettes hyper faciles à faire soi-même, préparées à base d’un petit nombre d’ingrédients de base et surtout efficaces.

À ton tour fabrique ton propre déodorant ou partage ta recette miracle !