La poubelle déborde ? Voilà un bon moment que tu t’informes sur le zéro déchet ou sur des habitudes à adopter pour te créer un quotidien plus vert. Pourtant, malgré toute la bonne volonté du monde, tu te demande par où débuter et surtout comment te donner les meilleures chances pour réussir. Je ne te cache pas que pour ne produire d’un petit volume de déchets sur un mois, ne se fera pas avec la simple volonté. Pourtant c’est un bel objectif.

Je veux te dire sans détours :

C’est possible !

Tu peux, toi aussi, mettre en place des gestes concrets qui vont améliorer ta manière de consommer et qui vont assainir ton quotidien. Pour se faire, il existe plusieurs stratégies. En voici une que j’apprécie et qui me motive dans l’atteinte de mes objectifs.

Il s’agit de se créer des objectifs.  Attention, pas n’importe les quels et ni n’importe comment, mais en choisissant un (ou plusieurs, mais un c’est déjà bien) objectif SMART qui va s’articuler en trois étapes.

Les trois étapes pour te motiver et devenir productif

Sur une feuille de papier ou un cahier, il faut écrire son objectif. J’insiste sur le fait de l’écrire à la main. Il est prouvé que l’action d’écrire, plutôt que de le taper au clavier (sur un format numérique) permet de mieux intégrer l’idée, l’intention de l’action ou du critère.

L’idée est donc d’écrire ton objectif SMART.  Avant de détailler ce qu’est un objectif smart, je vais d’abord énoncer les grandes lignes qui me donnent une vraie motivation. Voici les trois étapes que j’écris et qui me permettent d’être  plus concentrée sur la réalisation du but que je me suis fixée.

1. Je vais …

Je vais « mon objectif SMART ». En mettant le quoi en mots sur le papier, c’est comme prendre un engagement avec moi même. C’est aussi réaliser que tu rentres dans une vraie démarche. Une démarche positive qui va sûrement te mener plus loin que l’objectif de départ lui-même. En écrivant clairement, en se forçant à mettre en mots, tout de suite cet objectif semble prendre vie. L’objectif écrit n’est plus une idée ou un concept quelque part dans les airs. L’objectif, le but prend vie.

Pour obtenir une plante, il faut d’abord planter la graine. Planter la graine par écrit c’est lui donner de la substance qui va grandir dans ton esprit. Et l’esprit est super fort !

2. Par ce que …

C’est important de donner de la matière, du volume à l’objectif que tu te donnes. Un objectif seul n’est rien, une graine seule n’est rien. La graine a besoin d’eau. Et l’eau, l’énergie qui va donner le meilleur potentiel à ton projet c’est d’avoir une vraie raison. Une raison qui te pousse vers le haut. Le pourquoi te permet de mettre du cœur. Parfois, lorsque la motivation retombe, te remémorer le pourquoi de ta démarche va te permettre de repartir. Sans blague, c’est un vrai propulseur !

3. La mini action à faire aujourd’hui …

C’est là que toute la magie opère. L’idée est de faire un petit pas, une toute petite action. Par contre, il ne suffit pas de décider d’un geste, il faut s’y tenir, le faire. C’est là tout l’intérêt de choisir une mini action. Mini mais costaud. car petit ne veut pas dire sans effet. Ton action doit tout de même avoir un impact, ne choisis pas une action que tu fais déjà, ou qui serait trop facile. Il faut certes qu’elle soit petite, mais elle doit aussi te pousser un peu plus loin, même si c’est de quelques centimètres.

Il ne faut pas négliger les petites actions. Mises bout à bout, ce sont ces petits pas qui te mèneront loin.

Citron, lime et cactus

Photo : MimiK

Un objectif SMART, c’est quoi ?

Avoir des objectifs c’est grandir soi-même et devenir meilleur. Les atteindre c’est mieux, c’est même préférable, afin de conserver sa motivation, sa confiance en soir et aller plus loin encore. Éviter de se perdre et se construire le meilleur chemin pour se rendre jusqu’à son but est primordial.

Le choix d’un objectif qui rencontre des critères précis donne une vraie dimension et une réelle l’implication personnelle à ton projet. Un objectif SMART est une véritable boussole.

Il s’agit d’indicateurs, de critères énoncés dans l’acronyme anglais SMART.

Simple et Spécifique

Plus c’est simple, plus c’est efficace. L’objectif doit être spécifique, précis. Oublie les concepts flous et à peu près.

Ton objectif doit être précis et énoncé dans des mots simples.

Être heureux, réussir, s’améliorer, devenir écolo… sont des concepts vagues, lointains ce n’est pas concret et même à la limite du rêve.

Il ne faut pas hésiter à mettre des détails, de décrire avec précision à quoi ressemble ton objectif.

Par exemple : perdre 5 kg. C’est clair, précis contrairement à un objectif comme : perdre du poids.

Mesurable

Tu dois être en mesure d’en mesurer les résultats. Soit c’est accomplis, soit ça ne l’est pas. La mesure doit être tangible, vérifiable, observable. Le résultat doit être concret et sans ambiguïté. La mesure, le score ne doit pas laisser l’ombre d’un doute et doit de lui même indiqué si c’est réussi ou non.

Dans l’exemple de la perte de poids, l’objectif de 5 kilos se mesure concrètement. La perte est atteinte ou pas. C’est sans ambiguïté et non discutable

Ambitieux et atteignable

C’est louable d’avoir de grandes ambitions. Mais i l’objectif n’est pas réaliste, il y a de bonnes chances pour que tu sois démotivé, avant même de commencer. Un ou plusieurs échecs pourront avoir raison de ta motivation et te conduire à l’abandon de ton projet.

Ceux qui réussissent n’ont pas abandonnés.

Ton objectif doit sortir de ta zone de confort. Il doit permettre de te construire, d’être plus grand que la moyenne tout en étant atteignable. En te le fixant, tu ne dois pas te sentir comme si tu es face à une montagne infranchissable. Mais tu dois pouvoir te dire qu’il est certes ambitieux mais aussi il est réaliste.

Exemple : Pour la perte de poids, c’est possible en m’entraînant trois fois par semaines.

Réaliste

Le coté réaliste est intimement lié à la dimension d’ambition. Il est important que l’objectif doit être uniquement relié à toi. C’est à dire qu’il ne doit pas déprendre de quelqu’un d’autre. Ce qui est externe à toi, tu ne le contrôles pas.

En gros tu dois être l’unique acteur dans l’atteinte de ton objectif. L’objectif doit être réaliste dans le sens que tu es en mesure de mettre en place plusieurs étapes pour l’atteindre.

Dans l’exemple : en perdant 500 gr par semaine. C’est clair et réaliste.

Déterminé dans le Temps

Il est important de se fixer une date, une fin, une date précise ou un laps de temps définit. C’est la base d’une planification réussie.

Se donner un ultimatum de fin, implique la notion d’urgence. Connaître la date de fin vient alimenter la motivation et te forcer à mettre en place les étapes nécessaires. Connaître la date buttoir permet de doser son investissement tout au long du processus.

10 semaines dans l’exemple de perte poids.

Un exemple d’un objectif SMART pour diminuer ses déchets et les trois étapes à mettre sur papier.

Objectif ultime : Devenir zéro déchet

L’objectif SMART

Spécifique : Diminuer de 50% le poids de sa poubelle de cuisine

Mesurable : en pesant son sac d’ordure

Ambitieux : en compostant et en limitant les aliments dans des emballages

Réaliste : en identifiant chaque semaine les déchets en moins qui ont été évités et ceux qui méritent de s’y intéresser

Temporel : en trois mois.

Les 3 étapes pour se motiver

Je vais réduire le poids de ma poubelle de cuisine de moitié, en trois mois, à raison d’au moins trois emballages en moins par semaine.

Par ce que réduire mes déchets est important pour moi. Ce projet s’inscrit dans une démarche globale de préservation des ressources naturelles, d’amélioration de mon environnement. Par ce que je veux limiter les plastiques qui finissent dans l’océan. Par ce que je veux avoir un impact réel et faire une différence. Parce que je le fais pour les enfants.

Pour cela je vais choisir trois emballages actuellement présents dans ma poubelle et réfléchir à une façon de les éviter lors de mes prochaines courses.

La motivation te sert au départ, l'habitude te fait continuer !

Photo : MimiK

Le mot de la fin

En conclusion, se fixer de bons objectifs c’est se donner toutes les chances de réussir et d’avancer. Aller de l’avant est important. Toutefois, il ne s’agit pas d’y aller tête baissée. En effet, il faut une stratégie. En ce qui me concerne, celle en trois étapes (Je vais… parce que… comment…) est simple, tout en permettant de creuser loin dans ma motivation, mes valeurs et mes aspirations. Ajouter à cela un objectif, selon les balises SMART, permet d’optimiser ma démarche. De cette manière, e me sens impliquée, responsable et actrice de ma réussite.

Il y a un effet bonus d’une démarche réfléchie et mise sur papier : non seulement l’objectif est atteint, mais bien souvent il est réalisé avant la date de fin ou il est largement dépassé !

Quand tu veux quelque chose, tout l’Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir. Maintenant au boulot !

Paulo Coelho

 

Pin It on Pinterest

Share This