Dans cette section, rien de miraculeux, juste une idée simple et accessible pour faire maigrir sa poubelle et éventuellement viser le zéro déchet. Durant le prochain mois, après avoir réfléchi,  s’être informé, s’être et avoir questionné, pourquoi ne pas passer à une autre étape : agir. Yeah !!!
Le petit geste écolo du mois : On traque le surplus d’emballage  !

La réduction à la source

C’est un fait, la pièce qui génère le plus de déchets est la cuisine, vient ensuite la salle de bain. Mais avant de mettre tous les placards sens dessus-dessous, prenons le problème un peu plus en amont.

Question : D’où viennent les déchets qui finissent dans la poubelle la cuisine ?
Réponse : En grande partie, de notre panier d’épicerie.

Comme nous sommes peu nombreux à vivre sur une ferme, une exploitation agricole, nous allons tous à l’épicerie pour “chasser” nos repas.

Si l’aventure vous dit, scrutons le contenu de votre butin de chasse.
Le but n’est pas de changer du tout en tout en une journée.
L’exercice dure un mois. Il est dit qu’il faut 21 jours pour intégrer une nouvelle habitude. Se donner ce défi sur un mois, c’est comme avoir une semaine de bonus. Quatre semaines devraient laisser suffisamment de temps pour se réajuster, s’améliorer et au final se surpasser.

Passé ce délai, si ce n’est pas fait pour vous, ce n’est pas grave, l’important est d’avoir essayé. Je suis convaincue, qu’avec de la motivation et de la volonté, vous allez faire au moins un changement.
Après un mois, si des nouvelles habitudes sont intégrées à votre quotidien, alors bingo ! Si ces habitudes deviennes un automatisme, mieux une évidence, alors c’est gagné ! Vous serez les premiers à en savourer toute la fierté.
Par contre, il ne faudrait pas que le défi soit trop facile. Pour qu’il vaille la peine, vous devez sortir de votre zone de confort. En fixant un objectif plus haut, il y a fort à parier que vous le dépasserez!   Promis.
Ainsi, un mois, ou quatre semaines, c’est juste parfait.

L’idée de base du défi

Il serait facile de vous dire simplement : “Alors voila, pendant le prochain mois, réduisez vos emballages”.

Elle est bien gentille la MimiK, mais c’est un peu abstrait !
Plutôt que de faire un virage drastique à 180 degrés, frôler la crise de nerf, se décourager et abandonner, allons-y par étapes. Partons du principe que nous sommes tous débutants. Ainsi, pas de pression, pas de compétition et surtout pas de comparaison avec d’autres qui feraient mieux ou plus. Soyez honnêtes avec vous-même et consacrez-y un peu de temps et de réflexion.

Vous l’aurez compris, vous n’obtiendrez pas de formule magique qui fera tout en un clin d’œil, mais bien des outils pour vous aider à atteindre l’objectif de réduction. Maintenant que les règles générales sont posées, allons-y ! Plutôt que de viser la réduction totale, il est préférable de se fixer des petits objectifs.

C’est pourquoi je vous propose un exercice, à répéter d’une fois à l’autre, d’une virée au magasin à la suivante. Il n’y a pas d’examen final. Par contre il y a des mesures pour l’autoévaluation de vos progrès.

N’hésitez pas à partager vos questions, vos petites victoires, vos idées ou vos frustrations.

3 étapes pour réduire les emballages

Commencez par faire les courses. La première semaine, faites comme d’habitude, sans rien changer. Une fois de retour, voici l’exercice :

  1. Triez
  2. Comptez
  3. Trouvez un substitut

Recommencez, la fois d’après. Facile hein ! Allez à votre tour !
Pour vous aider, vous pouvez utiliser la fiche de l’exercice Réduire ses emballages.  Elle est gratuite et le lien pour la télécharger est un peu plus bas.

Trier les achats

Sortez tout le contenu de vos achats.
Triez-les en trois groupes :

  • 1- Les produits sans emballage. Ou dans un emballage réutilisé, par exemple un sac en tissus pour les fruits et légumes, une boîte ou tout autre contenant que vous auriez apporté ;
  • 2- Les produits dans un emballage valorisable. C’est à dire que l’emballage est réutilisable, recyclable ou compostable ;
  • 3- Les produits dans un emballage à jeter.

Compter les items dans chaque catégorie

Vous voilà avec trois lots sur le comptoir de la cuisine. Par présent, voici comment les compter :

  • Notez

Dans un carnet, sur une feuille, mieux sur un support numérique, inscrivez le nom des items de chaque catégorie.
Oui, cela peut paraître long et fastidieux. Mais si vous ne faites que les regarder puis les ranger, dans la minute qui suit, vous n’envoyez pas le bon message à votre cerveau. En inscrivant/écrivant le nom de chaque article, vous vous créez une image visuelle, mentale et active.

  • Compter

Faites le décompte dans chaque catégorie. Indiquez le nombre bien en évidence. La prochaine fois, idéalement, la quantité d’articles sans emballages ou avec un emballage valorisable devrait avoir augmenté.

Évidement, il arrive de faire une épicerie plus “petite” que la précédente. Entendons-nous pour dire que le décompte permet de se mesurer d’une fois à l’autre et de vérifier sa progression dans sa globalité.

  • Affinez la catégorisation (facultatif)

Pour allez un peu plus loin, poussez l’exercice en différenciant les emballages valorisables. Pour cela, vous pouvez ajouter trois sous-catégories : réutilisables, recyclables ou compostables.

  • Identifier les articles redondants

Prenez le temps d’identifier les articles redondants, ceux qui reviennent régulièrement ou systématiquement d’une fois à l’autre. Soulignez, mettez en couleur, apposez une flèche, encadrez, etc.
Si un article redondant se trouve dans la catégorie sans emballage, mettez un bonhomme sourire à côté et félicitez vous.
Il est important d’identifier les articles redondants dans un emballage jetable. Trouver une solution de remplacement non emballée, ou dans un emballage plus vert prendra, tout sont sens pour ces achats réguliers.

Cela vaut la peine de se concentrer d’avantage sur ces derniers.

Trouver un substitut

Je ne vais pas vous cacher que la partie facile de l’exercice vient d’être faite. La suite sera décisive. Sans tomber dans la moralisation, c’est à vous de choisir entre le statut quo et l’action.

Si vous avez lu mon article jusqu’ici, je vous dis bravo ! Vous faites partie des 10% de lecteurs assidus. Je vous dis un gros merci !
N’oubliez pas, que vous pouvez télécharger gratuitement la fiche d’exercice Réduire  ses emballages.

  • Trouvez un substitut

C’est maintenant que le fun commence ! Munis de votre belle liste d’emballages à jeter, il va falloir réfléchir, enquêter, explorer d’autres commerces, faire des compromis, faire des choix…

Les possibilités sont propres à chacun, à vos habitudes, au lieu où vous habitez, à votre budget … L’idée est de se tenir loin du sur emballage :

  • La solution évidente serait de ne pas acheter l’item en question. Ce n’est pas toujours possible ;
  • Un substitut facile est d’opter pour un emballage recyclable ou réutilisable ;
  • Choisissez une version du produit en vrac (apportez votre contenant) ;
  • Pensez aux gros formats, qui comportent moins d’emballage que les portions individuelles. Une fois chez vous, divisez en portions plus petites et utilisez des contenants réutilisables ;
  • Remplacez ce qui est jetable par sa version réutilisable (la vaisselle en plastique, essuie-tout, barquette de plats préparés ou à emporter, etc.) ;
  • Les barquettes de styromousse sont l’ennemi numéro 1 du zéro déchet ;
  • Tous les plastiques ne sont pas recyclables, les no. 6, (sac de céréales, emballage de biscuits, etc.), ni les objets composés de plusieurs sortes de plastiques (certains cartons pour produits liquides, les cartons cirés, les pots individuels de yogourt …) ;
  • Si vous le pouvez, préparez le vous-même. Il n’y a rien de meilleur qu’un dessert et des collations faites maison.

Vos idées de substitutions, elles pourraient intéresser d’autres personnes, partagez-les !

  • Choisissez le ou les articles qui monteront d’une catégorie lors de la prochaine visite au super marché

Maintenant que le gros de l’exercice est fait (réfléchir à une solution de rechange) il est temps de choisir le, “-allez !” les articles qui méritent de changer de groupe pour passer, ultimement, dans la catégorie sans emballage.

Faites un changement lors de la prochaine tournée au magasin. Puis, refaites le décompte. Voyez votre progression, d’une semaine à l’autre. N’oubliez pas de vous féliciter pour chaque petite victoire !

Pour recevoir la fiche d’exercice Réduire ses emballages directement dans votre boîte de courriels, c’est ici.



Vous allez recevoir deux courriels. Un premier pour confirmer votre adresse, puis un second avec le fichier PDF à télécharger.

Si vous ne recevez aucun des deux, ils sont peut être dans votre boîte de courriers indésirables. Si ce n’est pas le cas, écrivez-moi, je vous l’enverrai directement. Glissez-y un commentaire. Cela me permet d’améliorer mon petit carré et ils sont toujours les bienvenus.

Pour finir

À ce stade, allez-y à votre rythme et selon votre budget. Faites preuve de bon sens. Ne courrez pas aux quatre coins de la ville juste pour avoir tous vos articles sans emballages. Si vous vous déplacez en voiture, vous ruinez tous vos efforts…

Il n’y a aucune compétition, personne ne vous jugera. Vous le faites pour vous-mêmes. Il n’y a pas de honte à ne trouver qu’un achat à remplacer. C’est pourquoi je vous invite à persévérer durant un mois, la prochaine fois ça ira mieux.

Je le garantis. Si vous prenez la peine de faire l’exercice au moins une fois, la prochaine fois que vous prendrez un produit, sur une tablette, vous aurez un regard différent.

En répétant la réflexion, durant un mois (vous verrez que ça passe vite) vous allez vous conditionner à vous poser la question à chaque achat :

“De quel type est son type d’emballage ?”

Si vous envoyez un message fort et répétitif à votre cerveau, vous allez le conditionner. Peu à peu, vous agirez sans vous en rendre compte, alors autant lui transmettre un message positif.

Je vous souhaite un beau mois de réduction de vos emballages ! Pour ce défi, la cuisine est la cible idéale.  Rien ne vous empêche de jeter un coup d’œil dans la salle de bain. Promis, je vous concocte un petit quelque chose pour la salle de bain ! Restez à l’affût !

J’aimerais beaucoup vous lire et suivre vos évolutions. Dans un rêve un peu fou, je souhaiterais créer un groupe, dans lequel nous nous soutiendrons et échangerons. Alors, n’hésitez surtout pas à partager vos succès, mais aussi vos échecs et vos questions.
Dans un mois, s’il-vous-plait, écrivez-moi pour me dire comment le défi s’est déroulé.

D’ici là, portez-vous bien et bon virage vert !

Surveillez vos pensées, elles les deviendront des mots
Surveillez vos mots, ils deviendront des actions
Surveillez vos actions, elles deviendront des habitudes
Surveillez vos habitudes, ils deviendront votre caractère
Surveillez votre caractère, il est votre identité

Vous avez apprécié cet article ! Partagez-le, les boutons sur le bord à droite sont là pour ça 😉

Domine ta poubelle dès maintenant !

Profite d'une foule d'astuces zéro déchet. Reçois tout de suite les 4 conseils indispensables pour alléger ta poubelle, transformer durablement ton quotidien et bien plus encore ! C'est gratuit !

Bravo ! Que l'aventure commence !

Défi gratuit !

7 jours pour mettre ta poubelle au régime

et créer ta routine zéro déchet

Tu es inscrit au défi 7 jours pour mettre ta poubelle au régime !

Pin It on Pinterest

Share This