Le petit geste du mois : Dire “Non”.

Un mois est, généralement, découpé en quatre semaines, voilà quatre belles raisons de se créer quatre défis pour dire Non. C’est à dire, quatre idées à appliquer chaque semaine pour refuser ce qui pourrait potentiellement devenir un déchet.

Précédemment, on disait bye-bye aux courriers non sollicités. Puis, nous avons continué avec les dépliants. Pour cette troisième semaine, la période de rentrée est proche. J’imagine que toutes les familles avec enfants scolarisés, commencent à s’organiser et à préparer la nouvelle année. Ce n’est pas une raison pour ne rien faire en terme de zéro déchet, allons-y avec un geste facile. Dans la ligne de mire le jetable.

Troisième semaine : Non au jetable

Tous les objets ont un cycle de vie à peu près identique :

  1. Fabrication
  2. Conditionnement
  3. Transport
  4. Entreposage
  5. Achat
  6. Vie utile
  7. Fin de vie

Pour tout objet la durée de chaque étape peut varier. Celles qui touchent directement le consommateurs sont l’achat, la vie utile et la fin de vie.

Dans une démarche zéro déchet, deux points entrent en compte. Tout d’abord, l’idée est d’utiliser au mieux chaque chose et, dans la mesure du raisonnable, d’allonger sa vie utile, tout en conservant son bon état de marche. Puis, il s’agit d’adopter un comportement responsable quant à sa fin de vie.

Pour faire une digression, nous suivons une démarche similaire, avec nous-mêmes et avec nos semblables.

Dans la masse d’objets nous entourant, le geste du mois vous propose de mettre un frein à notre consommation d’items à utilisation unique : bye jetable.

Liste (non exhaustive) d’objets jetables qui peuvent facilement être remplacés

Voici une petite liste pour vous aider, mais en gros, tout est une question de bon sens.

Les usuels

Les avantages des produits jetables sont bien connus et sont la raison pour laquelle ils ont tant de succès. Ils sont pratiques, faciles à trouver et à transporter. En contre partie, ils sont souvent polluants dans leur fabrication et finissent à la poubelle.
Les avantages de leur version verte : réutilisable, économique (un seul achat), plus résistant. Par contre, le frein à leur utilisation est dans l’entretien et pour certains ils apparaissent comme étant moins hygiéniques.

  • Les mouchoirs en papiers, les fameux kleenex. Optez pour une version en tissu. ConsoGlobe a fait un petit comparatif. Si vous utilisez des mouchoirs en papier, pensez à les composter. Les mêmes conclusions peuvent être adaptées aux items suivants.
  • Les serviettes en papier essuie-tout. Optez pour la version lavable. C’est assez commun qu’une grande tante nous offre un set de table lors de notre premier emménagement. Généralement, on le trouve pas très beau, raison de plus pour ne pas craindre de le salir !
  • Les sacs à sandwich, ziploc. Optez pour  des boîtes réutilisables, ou des sacs en tissus fait maison, mieux cousus par notre chère grande-tante
  • La vaisselle jetable. Celle qui se recycle ou se composte, coûte malheureusement, le double du prix. Vous prévoyez recevoir du monde dans la cours, utilisez de la vraie vaisselle. Par la suite, mettez à contribution les ados pour la nettoyer. Personnellement, j’ai des souvenirs mémorables avec mes cousines. Je ne compte plus les fois où nous avons refait le monde devant un évier, sans compter tous les fou-rires (love à vous mes lovely).

Pour mesdames

Avertissement : Cette section s’adresse à la gente féminine. Désolée, messieurs. Vous pouvez passer directement à la la section suivante. Ici, vous risqueriez d’y lire des détails qui ne vous concernent pas et que, somme toute, vous ne voudriez pas connaître…

Dans la salle de bain, soyons honnêtes, mais l’espace que nous (girls) utilisons est rempli de jetable. Oui je parle des protections quotidiennes, mensuelles et des tampons. Mais pas uniquement, il y a aussi les cotons démaquillants et les lingettes en tout genre.

Nous avons surement toutes appris que la touche secrète d’un beau rouge sur les lèvres réside à les pincer sur un mouchoir en papier. Qu’il est préférable de se démaquiller avec un tampon de coton jetable car plus hygiénique, surtout parce que ça tache et c’est tellement plus pratique…

Et bien évidement, la fameuse période du mois où on est pas du monde, durant laquelle tout est un scandal et tout nous rend tellement “adorable” …. 😀

J’ai lu ici, que durant sa vie d’adulte, une femme utilisera en près de 15 000 produits menstruels. À l’échelle mondiale, il s’agit de 1447 serviettes hygiéniques par seconde, soit 45 milliards de ces déchets chaque année. Pour couronner le tout, 500 ans sont nécessaires à leur dégradation.

Je comprends que passer à des serviettes réutilisables, pire à la une coupe mensuelle en rebute plus d’une.

Les arguments contre sont souvent :

  • c’est sale et dégouttant, heuu non c’est la vie
  •  j’aime pas voir du sang, ça aussi c’est la vie
  • c’est compliqué, oui comme toute chose il faut un temps d’adaptation. On ne s’en souvient peut être plus, mais un jour dans notre adolescence, il nous a fallu rajouter de quoi dans notre petite culotte et marcher avec ! Toute la journée. Pire encore, il fallait dormir avec ! Nous avons toute survécu. C’est sûr que refaire son apprentissage, n’est pas toujours aisé.
  • l’entretien est un cauchemar. J’admets que c’est plus compliqué que de juste le remettre dans son emballage et de jeter. Mais, 45 milliards !
  • c’est désagréable à porter. Aujourd’hui nous sommes loin des versions de deux centimètres d’épais et faites de tissus rêche.

Les plus :

  • Réutilisables, rien ne va à la poubelle.
  • Lavables à la main ou en machine
  • Durables, bien entretenues elles vous accompagneront jusqu’à 10 ans
  • Faites de produits sains (pas de parfums, ni plastiques) souvent, avec des fibres bio (coton, chanvre, lin…)

La serviette réutilisable s’utilise bien en duo avec la coupe mensuelle. Voici une petite vidéo bien sympathique qui démystifie le tout. Avec une bonne dose d’humour, ça passe bien et tout est encore d’actualité.

 

Quelques marques que j’apprécie.

Je précise que je ne suis nullement commanditée.

Oko Créations, des mouchoirs, des serviettes, des tampons démaquillants…

Bon Zay

Diva Cup

Objets jetables auxquels on ne pense pas (qui demandent un peu d’organisation)

  • les couverts réutilisables (plats à emporter, livraison…) il est facile de les refuser, si vous mangez vos plats à la maison. Un peu de planification et vous pourriez apporter vos contenants. Si c’est à l’extérieur, il est aussi facile de prévoir ses propres couverts
  • le napperon en papier utilisé dans certains restaurants, ou placé dans un plateau du self-service. Il ne sert pas à grand chose, on mange dans l’assiette et non sur la table ou le plateau
  •  le sac en carton du commerce où vous faites un achat, un emballage inutile
  • les capsules de café jetables. Je n’ai aucun argument face aux accros du café et sans farce je ne souhaite même pas me battre, je reste zen
  • les briquets, sans commentaire
  • les pailles. C’est amusant de boire un jus à la paille, mais le fun dure combien de temps ?
  • les rasoirs jetables. Chacun ses choix, mais il parait qu’ils sont de mauvaise qualité et agressent la peau, pourquoi tant de violence …
  • les coton-tiges
  • Le film étirable. J’ai trouvé une option intéressante. Arrivez à un pique nique avec et attendez-vous à ce que les discussions démarrent. Les moins : ne supporte pas pas la chaleur, ni le micro-onde, moins malléable qu’un film de plastique

Je me retiens de parler des couches lavables pour enfants, n’étant pas maman moi-même, je peux difficilement en parler. Et, surtout, je ne juge pas. Je pense que la maternité, à elle seule, est déjà un tel ouragan, qu’il y a bien d’autres préoccupations. Comme l’éducation, l’alimentation, le sommeil (pas juste de bébé, mais de maman aussi), son bien être…

Le mot de la fin

Bien sur, il y a beaucoup plus d’objets jetables qui jonchent notre quotidien. Identifiez-les, faites vous une petite carte mentale de leur destination finale. Réfléchissez à un produit de substitution. Agissez.

Partagez autours de vous, sans l’imposer. Utilisez des objets durables et lavables, sans pousser personne à faire de même, à moins d’avoir une écoute ou un intérêt. Personnellement, je prône par l’exemple et j’en parle uniquement lorsqu’on me pose des questions, la discussion doit venir des autres pour être mieux comprise ou acceptée.

Les gens ont honte d’utiliser un produit réutilisable. Je vous jure que personne ne vous traitera de “deux de pique” si vous sortez un mouchoir en tissus de votre poche. Au mieux, vous serez qualifié de vintage, d’original.

Il n’y a rien de pire que de ressembler à tout le monde.

En conclusion, soyez différent, soyez vous ! Et surtout soyez vert !

Domine ta poubelle dès maintenant !

Profite d'une foule d'astuces zéro déchet. Reçois tout de suite les 4 conseils indispensables pour alléger ta poubelle, transformer durablement ton quotidien et bien plus encore ! C'est gratuit !

Bravo ! Que l'aventure commence !

Défi gratuit !

7 jours pour mettre ta poubelle au régime

et créer ta routine zéro déchet

Tu es inscrit au défi 7 jours pour mettre ta poubelle au régime !

Pin It on Pinterest

Share This