Les lectures de Mi

Les bienfaits de la lecture : apprendre, découvrir, profiter, relaxer ... en somme devenir une meilleure version de soi-même

Les outils des Géants, par Tim Ferris

Sur Instagram, j’ai tendance à partager des faits de ma petite vie quotidienne. Dans une de mes stories, j’ai publié une photo de mes lectures du moment. Je vous préviens, elles n’ont rien à voir avec le zéro déchet ou le minimalisme. De ce fait, je vous ai demandé si ça vous intéressait que je fasse un petit résumé des deux livres du moment. À ma surprise j’ai eu beaucoup de réponses positives. Comme quoi, il n’y a pas que l’écologie dans la vie. Ainsi, voici un article au format bien différant, puisque je vais vous donner mon avis suite à la lecture du livre : Les outils des Géants (en Anglais Tools of  Titans) de Tim Ferriss.

Tim Ferriss c’est qui ?

La réponse dépend de la personne à qui tu parles. Si tu es intéressé par le développement personnel, tu pourrais le nommer comme référence. Si tu cherches un moyen de te mettre en forme (genre de manière extrême), tu as surement aperçu ce drôle d’énergumène sur les réseaux sociaux. C’est un « malade » mental de la remise en forme. Si tu es investisseur, que tu cherches des méthodes hors du commun pour diversifier ton portefeuille ou faire des nouvelles acquisitions de start-up, il est très impliqué dans les kick starter, que ce soit financièrement, en tant que conseil ou développeur. Puis, si la création d’entreprise ou l’optimisation de processus est plus ton créneau, il a aussi longuement abordé le sujet. Bref, autant dire que c’est un extraterrestre qui a tout fait ou presque. Il st surtout célèbre en tant qu’auteur, pour avoir écrit « la semaine de 4 heures » ou comment travailler moins et gagner plus. Suite à ces nombreuses rencontres, il a lancé un podcast,  dans lequel il débat avec des entrepreneurs, sportifs, vedettes, professionnels … C’est dans ce contexte qu’il a écrit « Les outils des Géants ».

Ce livre est en fait un condensé de ses podcasts. Il y relate les conseils et les astuces qu’ont bien voulus lui partager ses invités. Le spectre est très large : de la routine matinale, aux livres le plus souvent offert, à l’habitude qui a transformé leur vie ou encore la pire erreur faite.

Pour commencer, c’est une vraie brique, presque 600 pages. Loin d’être un format de poche, ce n’est clairement pas le genre de livre à traîner sur la plage. C’est avant tout un livre de motivation pour appliquer des habitudes, un mode de vie, sa façon de penser et d’avance pour devenir meilleur. Le lecteur y trouvera des conseils que ce soit dans le développement personnel, en santé, en affaires, investissement et en entrepreneuriat.

La structure du livre

Pour commencer, c’est une vraie brique, presque 600 pages. Loin d’être un format de poche, ce n’est clairement pas le genre de livre à traîner sur la plage. C’est avant tout un livre de motivation pour appliquer des habitudes, un mode de vie, revoir sa façon de penser, améliorer optimiser ses actions … Le lecteur y trouvera des conseils que ce soit dans le développement personnel, en santé, en affaires, investissement et en entrepreneuriat. Si certains conseils semblent viser directement les entrepreneurs, des artistes ou des sportifs, il est tout à fait possible de les appliquer/transformer/tester en fonction de sa propre situation. Chaque chapitre met en vedette un invité de Tim Ferriss. Mis les uns à la suite, ils sont ponctués de chapitre plus explicatifs sur une méthode, un concept, une expérience plus personnelle de l’auteur.

Le livre se divise en trois parties principales.

Les saints : regroupe les sportifs, les explorateurs de l’extrême

Les nantis : les riches, très riches. Des milliardaires, des chefs d’entreprises à succès, ces célébrités

Les malins : les artistes, des producteurs, des vedettes, influenceurs ou professeurs qui ont su se créer leur propre réussite

La lecture n’a pas à être linéaire. Les chapitres étant indépendants il est facile de sauter ceux qui nous intéressent le moins, y revenir plus tard, ou y aller au hasard.

Pourquoi j’ai décidé de lire ce livre?

Avant tout par curiosité. J’ai découvert ce livre par l’intermédiaire d’un blogueur/entrepreneur, connu en francophonie, Olivier Roland. En plus d’avoir plusieurs blogues, et une chaîne YouTube très populaires, il a aussi signé la préface du livre. Il faut savoir que c’est Arnold Schwarzenegger qui a signé préface en anglais. Rien de moins… Tout le monde n’a pas l gouvernator dans son cercle d’amis proche !

J’ai déjà écouté certains podcast de Tim Ferriss. J’avais beaucoup aimé son style et la manière qu’il a de mettre son invité à l’aise, au point d’en apprendre d’avantage sur des aspects parfois insoupçonnés de leur personnalité ou de leur réussite.

Une autre raison pour laquelle j’ai lu ce livre, est très terre-à-terre : il était disponible à la bibliothèque.

Ce que j'ai aimé dans ce livre

  • Les profils étant tellement divers et variés que tout le monde devrait y trouver son compte.
  • Régulièrement, les invités indiquent leur animal totem. Selon moi, cela ajoute un plus à leur capital sympathie.
  • Débutant dans un domaine ou un autre, c’est un bon point de départ pour se lancer dans un des sujets abordés.
  • Certaines méthodes sont plus détaillées que d’autres
  • Y retrouver des personnes célèbres, des acteurs ou les fondateurs de grandes compagnies à succès est sans équivoque un atout du livre
  • La lecture déstructurée, m’a fait sortir de ma zone de confort. Même si j’avoue avoir lu le pavé dans l’ordre, de la première à la dernière page.
  • Il y a plusieurs concepts très simples, applicables tout de suite qui ont changé mon quotidien. Par exemple, j’appliquais déjà de façon journalière la gratitude envers des événements ou le déroulement de ma journée. Un des géants propose de choisir deux personnes au hasard et de leur souhaiter du bonheur. C’est tout simple, je peux le répéter autant de fois que je le souhaite dans une journée. Puis, sincèrement, je ne pensais pas que cela me ferait autant de bien. La vie est vraiment plus belle.
  • Si je m’étais écouté j’aurai remplis des pages et des pages de citations. J’en ai puisées quelques-unes pour booster mon moral.
  • Le chapitre de Paulo Coelho et Jamie Foxx sont surement mes préférés.
  • J’ai découvert une foule de personnalités inspirante.
  • J’en ai appris d’avantage sur certaines compagnies comme Pixar, Duolingo, WordPress… et bien d’autres.
  • Plusieurs passages m’ont poussé à écouter une partie du podcast à l’origine du chapitre ou à consulter les liens des invités (bonjour gouffre temporel sur Internet).
  • Avant ce livre, Je voulais essayer l’acroyoga. Maintenant, je veux absolument m’y mettre. J’ai même le goût de me remettre au Crossfit.
  • Parmi les questions qui reviennent régulièrement et que j’ai appréciées : Quel conseil te serais-tu donné à 30 ans ? Qui incarne le mieux le mot réussite ? Quel est le meilleur investissement à 100$ ?
  • Chaque géant propose les livres qu’il recommande ou les documentaires à voir absolument… des heures de plaisir en perspective. Heureusement, certains ont fait les mêmes propositions.

Des livres recommandés que je lirai (peut-être)

Avec chaque géant, Tim demande quels livres ce dernier offre souvent. Les quelques fois où les invitaient proposaient un livre que j’ai déjà lu me rendait vraiment fière de moi. C’est difficile à expliquer. Voici une petite liste des livres que je me réserve pour plus tard :

As-tu lu un de ces ouvrages ? Qu’en as-tu pensé ?

Pour rester totalement transparente, il s’agit de liens affiliés. Et pour continuer dans l’honnêteté, à ce jour, je n’ai absolument rien touché en affiliation.  

Ce que j'ai moins aimé, voire presque détesté

  • Selon son degré d’implication dans certains domaines, je me suis rendue compte que les sujets n’étaient abordés qu’en surface. Des connaisseurs resteraient sur leur faim.
  • Bien que chaque chapitre traite d’une personne en particulier. Je n’étais pas toujours en mesure de distinguer s’il s’agissait d’un propos de l’invité ou de Tim Ferriss. La frontière entre les mots de l’un ou de l’autre n’était vraiment pas claire.
  • En lien avec le précédent point, je trouvais que l’auteur parlait abusivement de lui-même, de son expérience. Bien que son parcours soit hors du commun, à la longue c’est presque irritant.
  • J’ai mis une éternité à lire ce livre, ce point pourrait être vu comme un trait positif puisque son contenu est dense. Puisque je ne suis pas capable de laisser un livre tant que je ne l’ai pas fini, j’avais hâte d’arriver à la fin.
  • Si j’ai mis autant de temps à lire ce livre (près de 2 mois) c’est que j’allais régulièrement sur Internet consulter ce que font les invités. Puis, de fils en aiguilles, de pages en pages, je me retrouvais à lire autre chose que le livre en question. Si j’ai appris beaucoup de chose en consultant certains sites web, mais aussi perdu beaucoup de mes temps libres.
  • À certains moments, je trouvais que l’auteur parlait d’avantage de lui que de son invité. Comme si tout conseil fourni devait toujours se rapporter à un fait vécu par l’auteur.
  • L’auteur est clairement un hyperactif, ce qui en soit est plutôt positif lorsqu’on souhaite mettre son travail au service de sa vie et non l’inverse. Mais en du lectrice de base que je suis, certains passages peuvent paraître à des années lumières de ma réalité (monsieur et madame tout le monde peuvent ne pas se reconnaître).
  • L’idée que tout est possible pour tout le monde n’est pas à prendre à la légère. Il est faux de penser qu’on pourra atteindre le succès sans effort. Ou en abandonnant tout durant un an, pour vivre l’expérience nomade. C’est certes très enrichissant, et pour l’avoir fait quelques temps, je sais qu’il est possible d’en tirer des apprentissages inédits. Toutefois, ce n’est pas à la portée de tous et chacun.
  • J’ai été triste de lire le peu d’estime que l’auteur a du point de vu de l’école et des institutions. Rien n’est parfait, mais faire des études est une belle expérience de vie et pas forcément une perte de temps. Une fois de plus, être ou devenir un « selfmade man » ce n’est pas pour tout le monde.
  • La traduction en français n’est pas parfaite. Certaines tournures de phrases sont vraiment étranges. Je pense qu’on gagne à le lire en anglais.
  • L’auteur prône le régime cétogène, que je trouve tout de même difficile à suivre.
  • Pour se lancer en affaires, il propose d’investir dans des star-up, avouons que ce n’est pas donné à tout le monde… Si j’avais pour ambition de démarrer mon entreprise ce n’est pas le livre que je préconise, par contre il donne beaucoup de conseils intéressants pour ceux qui sont déjà un peu en affaires. Je lirai plutôt Side Hustle, Chris Guillebeau, qui propose de se lancer en 27 jours. Soient 27 chapitres correspondant à chacune des étapes qu’il propose.

Pour autant, est-ce que j’ai apprécié ce livre ? Oui.

Des habitudes communes à plusieurs des géants

Sans entrer dans le détail, il y a plusieurs habitudes de vie qui dictent le quotidien des invités de Tim Ferriss. Voici celles que j’ai retenues.

La plus part pratiquent la méditation, ou une forme de méditation.

L’hygiène et l’équilibre de vie, passent par la nécessité de se forcer et de se donner les moyens. On ne réussit pas sans rien faire. En gros, il n’y a pas de recette magique.

La majorité suit une routine. Quelle soit matinale, nocturne ou en fonction d’une action précise (gestion du temps, de son calendrier, pour être plus efficace et performant …)

La tenue quotidienne d’un journal semble être une constante. Qu’il s’agisse d’écriture ou laisser aller sa fibre artistique, le consigner apporterait plusieurs bienfaits. Un meilleur centrage, moins de stress, une meilleure estime de soi, plus de courage en plus de donner plusieurs pistes d’auto réflexion.

Personne ne s’est fait seul. D’où l’importance de bien s’entourer et de ne pas hésiter à faire appel à d’autres dans les domaines que nous maîtrisons moins.

Le développement personnel prend une part importante dans la routine de chacun.

Nous devrions tous lire d’avantage.

Mon avis en bref

1. Ce livre peut parler à tout le monde

Nous sommes forcément débutants dans un des domaines abordés. Ainsi, chacun devrait y apprendre quelque chose. Au mieux, sur certaines facettes de personnes célèbres.

2. Je ne pense pas avoir assez d’une vie pour tout appliquer

Plusieurs conseils sont des petites pépites si ils sont intégrés et adaptés à notre quotidien. Une fois de plus, tout dépend d’où on part.

3. Revenir plus tard sur certains chapitres

Dans un mode idéal, il faut que le lecteur applique les conseils donnés. Puis, qu’il se permette d’y revenir plus tard. Car si certaines parties nous parlent aujourd’hui, d’autres pourraient être très intéressantes dans un autre contexte ou lorsqu’on aura un peu plus de maturité, d’expérience…

%

Mon appréciation générale

Le mot de la fin

Même si j’ai pris beaucoup de temps pour lire l’ouvrage au complet, je suis satisfaite de mon choix. Je pensais lire La semaine de 4 heures avant. Si ce dernier ouvrage traite plus entrepreneuriat, Les outils des géants s’adresse à un plus large public. Est-ce que j’achèterais ce livre pour autant ? Non. Je suis bien contente de l’avoir emprunté à la bibliothèque. Certains passages m’ont enchanté et je recommanderais certains à des amis. Il y a plusieurs chapitres très courts qui se lisent rapidement, d’autres plus longs, cela rend la lecture dynamique par rapport à un livre traditionnel.

Il y a beaucoup de matière. Mais justement, il y en a peut-être trop pour des débutants, si bien qu’ils pourraient être découragés et ne rien faire du tout. Les curieux y trouveront leur compte et même plus.

Ne vous laissez pas impressionner par le nombre de pages. Puisez ce qui vous intéresse, laisser le reste. Faites-vous votre propre idée et gardez l’esprit ouvert. Comme dans tout, il y en a à prendre et à laisser.

Il n’y a pas de secret dans la réussite ou l’atteinte de ses objectifs, si ce n’est la persévérance, de croire en soi, de s’entourer, de tester plusieurs fois et recommencer ce qui fonctionne pour nous.

Et, toi ? As-tu lu ce livre ? En as-tu d’autres à conseiller ? Indique-moi ça en commentaires.

 

Pin It on Pinterest

Share This